Âge des influenceurs: les zones grises de la publicité médicale

À l'ère du libre accès à l'information, on peut vite se trouver dépassé par la quantité. Nous regardons la télévision et YouTube, suivons Facebook, Instagram, Snapchat, Ticktock et tout ce qui existe. Ce nouveau flux ingérable qui nous parvient sans aucun filtre présente de nouveaux dangers non seulement pour les enfants de la génération Z mais aussi pour les personnes âgées, qui n'ont pas encore développé une pensée critique suffisante pour repérer les signaux d'alarme.

L'une des façons les plus récentes de rester en contact avec la mode et les sujets d'actualité pour de nombreuses personnes est de suivre les influenceurs. Si nous dessinons le portrait d'une influenceuse typique de 2020, ce sera une jeune fille avec un corps incroyable (généralement parce que près de la moitié de ce corps est artificiel), des lèvres pulpeuses et un petit nez, elle boit uniquement des cocktails de vitamines et utilise environ 50 produits différents pour créer un «look naturel». Et cette personne poste sans arrêt. Elle prend des millions de photos en maillot de bain dans des endroits exotiques et enregistre une histoire sur chaque étape de sa vie. Et vous la suivez… dans la zone grise de la publicité.

Les gouvernements créent chaque mois de nouvelles réglementations dans le domaine de la publicité médicale, mais les réseaux sociaux restent très peu réglementés. De nombreux influenceurs les utilisent pour s'engager dans des collaborations avec les chirurgiens plasticiens et esthétiques et les cliniques, parfois à l'étranger. La façon dont ils présentent les informations peut être perçue comme une « expérience personnelle» et un blog, mais sous la surface se trouve en fait une bonne publicité à l'ancienne mode. Restez connecté pour le code promo qu'ils pourraient vous donner à la fin de la vidéo !

Dans le format Story d'Instagram, vous pouvez filmer tout le processus d'injection d'agents de remplissage et même nommer les docteurs réalisant l'opération sans que cela tombe dans les conditions légales de publicité.

Cela dit, nous ne vous demandons pas d'arrêter de suivre des gens sur Instagram ou d'écrire une plainte chaque fois qu'ils font la promotion de quelque chose. Nous voulons que vous vous souveniez de ceci: les soins de santé, et en particulier les traitements invasifs, ne sont pas une blague. Vous ne devriez pas choisir votre chirurgien plasticien en fonction de son large sourire sur une stupide vidéo de Ticktock ou sur la recommandation d'une star Instagram qui n'a pas plus de 20 ans.

Ne risquez pas votre santé et choisissez le professionnel sur la base de recherches raisonnables, vérifiez :

  • Présence dans les sources officielles (en France, ce serait le Conseil national de l'Ordre des Médecins)
  • Diplômes, titres, appartenance à des organisations médicales internationales et locales
  • Réputation et expérience
  • Prix et ce qu'ils incluent

A propos des prix : les tarifs d'un docteur expérimenté travaillant dans un cabinet réputé ne seront généralement pas inférieurs à la moyenne. Les astuces comme «amenez votre ami», «code promo» et «rabais pour les followers Instagram» peuvent être un mauvais signe, alors faites toujours une recherche approfondie sur ce type de cabinet, les matériaux qu'ils utilisent, si leurs prix incluent l'anesthésie et les suivis post-opératoires.

Posted in Actualités, Corps, Seins, Visage on mar 25, 2020