36 rue Penthièvre 75008 - 01 42 89 62 02 - 01 42 89 13 32 Paris Prendre RDV |cbg@wanadoo.fr
Dr Bergeret-Galley EN

La nymphoplastie ou labiaplastie

/La nymphoplastie ou labiaplastie

Une intervention au niveau des petites lèvres

A l’heure où le sexe n’est plus un tabou et où les rapports sexuels sont bien plus libres, les femmes portent une attention particulière à soigner leur entrecuisse. De plus, avec la tendance à la disparition des poils grâce à l’épilation totale du sexe, celui-ci est bien plus exposé. Sauf que certaines femmes se plaignent de l’apparence de leurs petites lèvres, pire au-delà de la gêne esthétique, elles éprouvent une gêne en portant des vêtements trop ajustés, voire un réel inconfort lors des rapports sexuels. La labiaplastie, appelée aussi la nymphoplastie permet de corriger l’aspect des petites lèvres qui se sont déformées et distendues avec le temps, les accouchements ou encore les rapports sexuels trop fréquents. Il s’agit d’un excès de peau ou de graisse. Dans ce cas, certaines femmes ont des petites lèvres qui dépassent de plusieurs centimètres les grosses lèvres, cela se ressent et se voit même lorsqu’elles sont debout. A l’inverse la nymphoplastie permet également de redonner du volume aux lèvres vaginales inexistantes ou trop petites. La technique consiste dans ce cas à injecter dans les lèvres vaginales de la graisse prélevée dans une autre zone du corps.

Elle peut être combinée à une vaginoplastie ou des injections de Désirial, acide hyaluronique pour réhydrater les muqueuse

La technique et le résultat

L’opération de labiaplastie, qui consiste à réduire ou corriger les lèvres génitales se pratique sous anesthésie locale, parfois générale. Il s’agit d’ôter l’excédent de peau en cas d’asymétrie, de pigmentation foncée, ou de lèvres trop détendues et trop apparentes. Une fois la nypmhoplastie, la vaginoplastie réalisée et la peau retirée, des points de suture referment les lèvres.  Avant de pratiquer une nymphoplastie et pour obtenir un résultat optimal et naturel, le Dr Bergeret Galley va examiner l’anatomie de la patiente car il existe de nombreuses formes d’hypertrophie labiale. La cicatrice reste invisible car enfouie ou dissimulée au point de rencontre entre la grande et la petite lèvre. Le résultat final est visible lorsque l’œdème post opératoire a disparu.

2017-11-16T23:32:38+00:00